;
ViaZen
Cliquer ici
Produits A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - Y - Z - #
   Problèmes A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
ViaZen
Option Biotech
Articulation
Visées thérapeutiques principales : 
  • Aide à soulager les douleurs musculo-squelettiques 
  • Participe à la synthèse du collagène 
  • Aide à la formation et à la régénération des cartilages, des tendons et des ligaments 
  • Aide à contrer la réaction inflammatoire 
  • Aide à la guérison des blessures (entorse, foulure, déchirure, tendinite, bursite, sciatite, etc.) 
  • Améliore la mobilité et la souplesse articulaire 
  • Soutient les structures articulaires en présene de besoins particuliers (obésité, mouvements répétitifs, activité sportive de haut niveau) 
Super Prix!
$CAD 19.99
Quantité

Vous économisez
23%

Visées thérapeutiques secondaires : 
  • Contribue à ralentir le processus de vieillissement des structures du système locomoteur 
  • Tonique nutritif (vitamines, minéraux, acides aminés) 
  • Participe à la cicatrisation 
  • Participe à l’alcalinisation du terrain 
  • Améliore l’énergie vitale 
 
Clientèle cible : 
Ce produit a été spécialement développé pour supporter l’entretien et la régénération des tissus musculo-squelettiques (ligaments, cartilages, tendons, os). Il agit de manière synergique, tout d’abord en contribuant à réduire la douleur et l’inflammation causées par la dégénérescence, par une attaque auto-immune ou par un traumatisme. Mais également en assurant un apport optimal en nutriments (vitamines, minéraux, acides aminés) nécessaires à la synthèse et à la réparation des structures visées. Il sera utilisé en présence d’une ou de plusieurs des manifestations cliniques répertoriées ci-après dans le suivant.  
 
  • Arthrite 
  • Arthrose 
  • Bursite 
  • Capsulite 
  • Convalescence (post-chirurgicale et post-traumatique) 
  • Déchirure 
  • Dorsalgie 
  • Entorse 
  • Fibromyalgie 
  • Foulure 
  • Fracture 
  • Goutte 
  • Lumbago 
  • Luxation 
  • Myalgie 
  • Périostite 
  • Rhumatisme 
  • Sciatite 
  • Tendinite 
 
Ingrédients médicinaux de Viazen Articulation 
 
La synergie des composantes de Viazen Articulation est la clé de l’efficacité de cette FORMULE SUPÉRIEURE. 
 
Ingrédients actifs Dosage (par capsule) 
 
 
  • Acide hyaluronique (hyaluronate de sodium) 60 mg 
  • Racine de Griffe du diable (Harpagophytum procumbens) extrait 40 :1, équivalent à 3000 mg de plante sèche par capsule 75 mg 
  • Sommité d’Ortie (Ortica dioica) extrait 20 :1, équivalent à 2000 mg de plante sèche par capsule 100 mg 
  • L-Lysine 75 mg 
  • L-Proline 75 mg 
  • Vitamine C (acide ascorbique) 30 mg 
  • Cuivre (biglycinate), équivalent à 2 mg de cuivre élémentaire par capsule 20 mg 
Ingrédients non-médicinaux 
  • Silicium (Bambusa vulgaris) 40 mg 
Autres ingrédients non-médicinaux : 
  • Stéarate de magnésium d’origine végétale, 
  • cellulose microcristalline, 
  • gélatine. 
 
Note :
  • Viazen Articulation est exempt de blé, de soja, de maïs, de levure, d’arachide, de gluten, d’œuf et de produits laitiers. Il ne contient aucun agent de conservation, ni édulcorant, ni colorant, ni saveurs artificielles et est exempt d’OGM. 
 
Usage recommandé : 
Viazen Articulation sera pris sur une base quotidienne pour encourager la régénération des structures physiologiques musculo-squelettiques. La posologie est de deux capsules par jour avec de la nourriture. Les bienfaits commenceront à se faire sentir après quelques semaines d'utilisation, mais les effets bénéfiques optimaux apparaitront après deux à trois mois d’utilisation. S'assurer d'un minimum de deux heures entre la prise de Viazen Articulation et celle de médicaments.  
 
Mécanisme d’action 
Les « maux » associés au système locomoteur s’accompagnent de douleurs, de limitations physiques (raideurs) et de fatigue pouvant empêcher les personnes qui en sont atteintes de bouger, de marcher, voire même de s’asseoir. Viazen Articulation possède une double fonction. Il vise tout d’abord à contrer la douleur et l’inflamamtion présente au niveau des structures musculo-squelettiques de l’ensemble du corps humain. Il pemet aussi l’entretien et la régénération de ces tissus afin d’assurer une mobilité sans contrainte. 
 
L’acide hyaluronique est un polysaccharide composé d’une répétition en chaîne d’acide D-glucuronique et de N-acétyl-D-glucosamine. Il est largement répandu au niveau des tissus conjonctifs car il permet de protéger les articulations en augmentant la viscosité du liquide synovial et en rendant le cartilage plus élastique. Étant un polymère de haut poids moléculaire, l’acide hyaluronique est difficilement absorbé au niveau de la muqueuse intestinale. Il est décomposé en polysaccharides de plus petites tailles par les bactéries du microbiome intestinal pour ensuite être absorbé. Les polysaccharides libres migreront ensuite vers les tissus articulaires et les autres structures physiologiques qui ont recours à cette substance. De récents travaux ont démontré que l’épithélium intestinal présente des récepteurs qui sont sensibles à l’acide hyaluronique. Leur activation permet de réduire la synthèse de cytokines pro-inflammatoires et donc les réactions inflammatoires. Plusieurs études ont démontré que l’utilisation d’un supplément contenant de l’acide hyaluronique durant une période minimale de trois mois a contribué à réduire la douleur et la raideur en présence d’arthrose1. Dans une étude réalisée spécifiquement chez des personnes obèses, atteintes d’arthrose du genou, les chercheurs ont observé une réduction significatives de la majorité des cytokines inflammatoires suite à la prise d’acide hyaluronique.2  
 
L’action anti-inflamamtoire de la griffe du diable est reconnue par la « Commission E » dans le traitement des désordres de santé musculo-squelettiques. Plusieurs molécules actives ont été identifiées au sein de cette plante, mais c’est l’harpagoside qui constitue le principe actif majoritairement responsable de l’activité thérapeutique la griffe du diable. Elle agit en inhibant les voies métaboliques inflammatoires induites par la cyclo-oxygénase et par la lipoxygénase.  
 
L’ortie est une plante aux mille vertues médicinales. Des études cliniques préliminaires ont démontré que les extraits d’ortie réduisaient la concentration d’interleukine IL-6 et du TNF- alpha, deux médiateurs impliqués dans la réponse inflammatoire. En culture cellulaire, on confirme sa capacité à inhiber l’activation du NF-kappaB, un important facteur de transcription de la réponse immunitaire. Une étude pilote réalisée chez 40 personnes souffrant d’arthrite aiguë a mis en évidence l’efficacité de l’ortie pour réduire la concentration de protéine C Réactive (marqueur de l’inflammation) au niveau sérique, ainsi que les manifestations cliniques, dont la douleur et la raideur articulaire. Cet effet positif de l’ortie a permis de réduire la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien de 75%.3 Sa grande valeur nutritionnelle amène de plus de nombreux effets thérapeutiques pour tous les tissus de l’organisme, qui seront très aidants dans un contexte pathologique musculo-squelettique. Ses composantes antioxydantes telles que les caroténoides, la vitamine C et les biloflavonoides (quercétine, rutine, kamepferol) protégeront contre l’oxydation cellulaire. Le magnésium et le calcium contribueront à alcaliniser le terrain. Le potassium contribuera à stimuler l’excrétion des résidus métaboliques (incluant l’acide urique) via la voie rénale. S’ajoute à cela son action tonique favorisée par la présence de vitamines du complexe B et du fer, qui amélioreront le niveau d’énergie et de vitalité, ce qui est très favorable en présence de douleurs. 
 
La l-lysine est nécessaire à la synthèse du collagène, la protéine la plus abondante dans le corps humain. Elle est constituée de trois chaines ayant chacune un millier d'acides aminés et la lysine en fait abondamment partie. Ces protéines s'organisent en fibres, au sein du tissu conjonctif et en assurent la résistance mécanique. Le collagène est grandement impliqué dans la guérison des blessures. Il favorise l’absorption du calcium et contribue à la croissance des os. 
 
Tout comme la l-lysine, la l-proline entre dans la synthèse du collagène, ce qui lui confère un rôle fondamental dans le maintien de l’intégrité des tissus conjonctifs et la guérison des tissus. 
 
La vitamine C est elle aussi nécessaire à la synthèse du collagène et des tissus conjonctifs. Elle aide à la cicatrisation des blessures. En présence d’arthrose, on a démontré que la prise de vitamine C en supplémentation réduisait la douleur de manière significative comparativement à un placebo. Une consommation optimale de Vitaimne C est associé à une réduction du risque de développer de la goutte. Chez les aînés, un apport élevé en viamine C dans l’alimentation est associé à une amélioration des performances physiques et de la force musculaire. De plus, son importante action antioxydante engendre un effet protecteur au niveau cellulaire et permet par le fait même de ralentir le processus de vieillissement. 
 
Le cuivre est un minéral important pour la santé des tissus musculo-squelettiques. Il intervient comme cofacteur enzymatique auprès des métalloenzymes qui agissent ent tant qu’oxydases. Ces enzymes sont impliquées dans plusieurs réactions du métabolisme, incluant le développement et la régénération du tissu conjonctif. Le cuivre est également un important cofacteur enzymatique dans les réactions de défenses contre les radicaux libres et dans le métabolisme énergétique. 
 
Le silicium est lui aussi un minéral important pour le système musculo-squelettique. Il contribue à l’architecture et à l’élasticité du tissu conjonctif. Des études suggèrent que le silicium stimule la synthèse du collagène et de d’autres molécules de la matrice extracellulaire. De plus, en participant à la régénération des tissus, il en retarde le processus de vieillissement. 
 
En résumé, c’est en fournissant des nutriments essentiels à la synthèse du collagène et du tissu conjonctif qu’on favorise l’entretien et la régénération des structures physiologiques musculo-squelettiques. C’est aussi par le biais de composantes phytothérapeutiques bien ciblées, que la réaction inflammatoire résultant d’un processus dégénératif, auto-immun ou d’un traumatisme physique sera bien contrôlée. Cette synergie d’actions thérapeutiques supprime la douleur et améliore la souplesse et la mobilité articulaire. Et tous ces effets bénéfiques sont d’une grande valeur pour la qualité de vie. 
 
Mises en garde : 
Une attention particulière doit être accordée en présence d’une diète à basse teneur en protéines. 
Il est important d’assurer une hydratation optimale en cours d’utilisation de Viazen Articulation. 
 
Contre-indications : 
Ne pas utiliser en cours de grossesse ou d’allaitement. 
Références : 
 
1Oe M et al. Oral hyaluronan relieves knee pain : a review. Nutrition Journal . 2016 15 :11 
 
2 Nelson FR et al. The effects of an oral preparation containing hyaluronic acid (Oralvisc®) on obse knee osteoarthritis patients determined by pain, function, bradykinin, leptin, inflammatory cytokines, and heavy water analyses. Rheumatol Int. 2015 Jan;35(1) :43-52. 
3Evidence for antirheumatic effectiveness of Herba Urticae diocae in acute arthritis : A pilot study. Chrubasik S. et al. Phytomedicine. 1997. Jun;4(2) :105-8. 
 
Gagnon R. La Nutrithérapie. Collection Douce Alternative, Amyris. 2008.  
Monographies PSN Santé Canada 
www.naturalmedicines.therapeuticresearch.com 
www.nutranews.org 
www.passeportsante.net 
www.larousse.fr/encyclopedie/medical/collagène/12075 
hhhwww.statcan.gc.ca/pub/82-619-m/82-619-m2006003-fra.pdf 
https://www.floramedicina.com/ortie-monographie
Firm'N GRO

ereXium
...augmentation de la taille jusqu'à 30%...
CanPrev
Nuvocare
Hyland's
Mountain Sky

Hair4Life
Arrête et renverse le processus de perte de cheveux.
Liens Recommandés